La sciences aurait-elle oublié la vie ?

La sciences aurait-elle oublié la vie ?

Alors que nous entrons dans une période de transition, la remise en question sur notre façon de vivre nous permet de prendre conscience et de changer progressivement de direction. Notre vie dépend de deux choix principaux : vivre en santé, ou vivre malade ?

Depuis la dernière guerre mondiale, l’économie du pays a été mise à mal. Il fallait relancer l’activité économique et créer des richesses. La science s’est emparée de quelques préoccupations majeures dont la « survie », pour convaincre et amadouer la population de leur choix alimentaires et de soins.

Nous avons entendu et cristallisé les idées suivantes : « la viande pour les protéines » ; « les produits laitiers pour le calcium » ; « les hydrates de carbone pour les glucides ». Ainsi, je vous laisse imaginer l’expansion de l’activité agroalimentaire et surtout industrielle.

La médecine a progressé et nous a permis bien des choses en termes de découvertes. Le point faible de celle-ci est qu’elle adresse une réponse médicamenteuse sur des symptômes.

La chimie ne fait que de prendre de plus en plus de place. Les laboratoires n’existaient pratiquement pas auparavant. Ils se sont développés au point de devenir l’un des plus gros trusts mondiaux. Nous faisons confiance à des chimistes de laboratoires et à des médecins qui ne choisissent pas de guérir par la santé. Les progrès de la science nous ont fait oublier l’essentiel : notre pouvoir d’auto-guérison. La peur prend donc le dessus et nous empêche d’avoir confiance en notre instinct de survie. Elle nous déconnecte de nous-même et nous pousse à l’auto-sabotage. Grâce à cela nous avons rempli les hôpitaux en fabriquant toutes les maladies possibles et inimaginables. Mais ne vous inquiétez pas, les labos s’en mettent plein la pense et sont toujours à l’affût du progrès pour rendre l’humain le plus résistant possible, tout en allant à l’encontre de sa nature même.

cover-r4x3w1000-57dfa5352f837-breveter-le-vivant_0

Comment croire qu’une médecine de maladie puisse guérir et promouvoir la santé ? Lorsqu’un médicament rend malade une personne en bonne santé…. Pensez-vous vraiment que ce médicament apporte le meilleur chemin de vie ?

On a fait des maladies du monde grâce à ce système de maladie qui ne fait que de proposer de l’illusion.

  • 400 personnes par jour meurent d’une maladie cardio-vasculaires
  • 1 personne sur 2,5 ont un cancer
  • Diabète en pagaille
  • Maladie de Lyme inventée en pagaille
  • Maladie de + en + jeune
  • Dépressifs et suicidaires….

Avons-nous oublié l’essentiel ? Revenir à la base, au début, à ce qui fait que notre organisme est en parfait-équilibre. Que vous le vouliez ou non, c’est l’une des lois du vivant.

La souffrance et la maladie sont des signaux, des alarmes, nous faisant remarquer que le corps et l’esprit ont besoin d’aide pour se purifier.

La souffrance du corps montre à quel point nous n’avons pas respecté les lois du vivant et les 4 principes fondamentaux pour vivre : Respirer, se nourrir, dormir et éliminer. La science d’aujourd’hui nous endort, et ne supporte pas les cris du corps. À chaque symptôme vous avez un remède. Qu’importe les mélanges et la quantité de médicaments ingérés ; et peu importe si leur combinaison est tolérée ou non.

Si nous ne travaillons pas à soigner la racine même du déséquilibre (et donc de la maladie/souffrance), nous ne guérissons pas.

NOUS NE COMBATTONS PAS LA MALADIE, NOUS APPORTONS DE LA SANTÉ. Comme nous ne combattons pas l’obscurité, nous apportons de la lumière.

images

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s